Tasio




Tasio est l'histoire d'un enfant né dans un hameau, aux pieds de la chaîne de montagnes d'Urbasa. Dès ses 8 ans, Tasio commence à travailler, avant de devenir, selon la tradition locale, charbonnier.

Une passionnante chronique paysanne

Avec ce film, Montxo Armendariz fait, ainsi que le signale le critique J.-C. Seguin, des débuts prometteurs. Disons-le clairement, nous sommes loin d'un cinéma d'action en mal de sensations. Loin également de ces films tapageurs qui se laissent griser par un rythme trépidant, au détriment parfois du contenu. Le réalisateur basque prend le temps de filmer la nature et les hommes, en un rythme volontairement lent.

Est-ce à dire qu'il ne se passe rien ? Bien au contraire. Car la vie est ainsi faite de multiples évènements, tantôt graves, tantôt futiles, tantôt amusants, tantôt tragiques : un enfant tombe dans le charbon brûlant, le garde-chasse poursuit, en vain, le braconnier, Paulina - la femme de Tasio - se meurt... Et tous ces épisodes finissent par constituer la plus passionnante des chroniques, 50 ans d'une vie entre l'adolescence et la vieillesse.

Histoire d'un homme. Histoire d'une terre. Tasio montre également l'attachement viscéral d'un villageois pour le sol de ses ancêtres. Il ne s'agit pas, de la part de Armendariz, de proposer une vision misérabiliste de ce village, mais de dire les beautés et les rudesses de la nature : car la forêt nourrit celui qui sait l'observer et même l'apprivoiser.

Un hymne à la liberté

Mais au-delà de ce que nous venons de dire, il faut retenir que ce film est un hymne à la liberté. En effet, avec modestie mais aussi beaucoup de clarté, Armendariz pose les questions fondamentales. Tasio n'est-il pas, après tout, l'histoire d'un homme qui ne supporte pas les propriétaires terriens ni la loi de la Garde civile ? Le fils de charbonnier fuit, par tous le s moyens, les formes modernes d'aliénation. Même s'il doit pour cela payer le prix fort.

C'est pourquoi, lorsque le film s'achève, il reste au spectateur l'image d'un basque d'une indéfectible fierté qui mérite notre attention.
Espagne, 1984
1h35

Réalisation et scénario : Montxo Armendariz
Interprètes : Patxi Bisquer, Amaia Lasa, Enrique Goicoetxea
Distribution : Tamasa Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques