Une vie toute neuve
(A Brand New Life)


Séoul, 1975. Jinhee a 9 ans quand son père la place dans un orphelinat tenu par des Sœurs catholiques. Commence alors l’épreuve de la séparation et la longue attente d’une nouvelle famille.

Au fil des saisons, les départs des enfants adoptées laissent entrevoir une part du rêve, mais brisent aussi les amitiés à peine nées. Jinhee ne veut pas être adoptée car elle est persuadée que son père va revenir la chercher.

Produit et même parrainé lors du dernier festival de Cannes par le réalisateur Lee Chang-dong (Oasis, Secret sunshine) ce premier long métrage de Ounie Lecomte nous propose une histoire sensible et touchante qui évite le piège du mélodrame larmoyant.

L'essentiel du film tourne autour du personnage de Jinhee, remarquablement interprétée par la jeune Sae-ron Kim, de son entrée à sa sortie de l'orphelinat. Elle vit sa situation comme une absence au monde et cet aspect, parmi d'autres éléments, est particulièrement bien rendu par le silence qui envahit tout le film, lui donnant un charme tout particulier.

Willy Durand
France / Corée du sud, 2008
1h30

Réalisation et scénario : Ounie Lecomte
Photographie : Kim Hyunseok
Musique : Jim Sert
Interprétes : Kim Sae-ron, Park Do-yeon, Park Myung-shin
Distribution : Diaphana Films
Critique - lemonde.fr
Critique - telerama.fr
Dossier - commeaucinema.com
Dossier de presse
Entretien - liberation.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques