Ascenseur pour l'échafaud


Madame Carala et son amant, Julien Tavernier, directeur des affaires de son mari Simon, ont décidé de profiter d'un voyage qu'a annoncé ce dernier pour le tuer dans son bureau et simuler un suicide.

Julien exécute ce plan en passant d'un étage à l'étage supérieur, par l'extérieur, au moyen d'une corde. Puis il s'en va en week-end. Le crime a été parfaitement exécuté.

Au moment de mettre en route la voiture pour rejoindre Florence Carala, il se souvient que la corde n'est pas rangée, se précipite à l'intérieur des bureaux au moment de la fermeture et se trouve bloqué dans l'ascenseur quand l'électricité est débranchée. Pendant ce temps, un jeune écervelé s'empare de sa voiture avec une petite amie et, grisé de vitesse, se retrouve loin de Paris en quête d'un gîte. Dans un motel, le couple fait connaissance de deux Allemands auprès de qui ils se font passer pour Monsieur et Madame Tavernier. Surpris en pleine nuit en train de voler leur Mercedes, ils ne trouvent pas d'autre solution que de tuer les deux Allemands.

Julien a tout tenté pour sortir de l'ascenseur. Il ne sera pas surpris et supprimera toutes les traces de son crime, mais au matin, on l'accuse du meurtre des Allemands et il n'a pas d'alibi à donner...
France, 1957
1h30

Réalisation : Louis Malle
Scénario : Louis Malle , Roger Nimier d'après le roman de Noël Calef
Photographie : Henri Decae
Musique : Miles Davis
Interprètes : Maurice Ronet, Jeanne Moreau, Georges Poujouly, Yori Bertin , Jean Wall , Ivan Petrovitch, Félix Marten, Lino Ventura
Distribution : Pyramide

Avec le soutien de l'ADRC - Agence pour le Développement Régional du Cinéma
Critique - laternamagika.wordpress.com
Dossier - abc-lefrance.com
Fiche - Blog "La plume et l'image"
Louis Malle - cineclubdecaen.com
Louis Malle - site-image.eu

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques