La Vie est immense et pleine de dangers


Pendant neuf mois, à partir du début 1993, Denis Gheerbrant a filmé le quotidien des enfants cancéreux et de tous ceux qui les soignent, les entourent, à l'institut Curie de Paris : infirmières, aides-soignantes, parents, médecins, institutrice.

Caméra sur l'épaule, il a suivi d'abord Xavier, trop vite « parti » ... puis s'est plus particulièrement attaché à Cédric, huit ans, venu là parce qu'il avait « eu mal au ventre » et que l'on cherche à le guérir du « pamplemousse qu'il a dans le ventre ». Le traitement sera long, pénible ; Cédric guérira. Ce sera aussi le cas de la timide Dolorès, de Steve, mais pas celui de Khalid...

Denis Gheerbrant



Après des études littéraires, Denis Gheerbrant rentre à l'IDHEC. De 1972 à 1977, il enseigne et en parallèle expose ses photographies. En 1978, il réalise Printemps de square. La même année, il collabore avec Jean-Pierre Denis sur Histoire d'Adrien,caméra d'or à Cannes en 1980, puis sur La Palombière. Il travaille comme directeur de la photographie auprès de différents cinéastes et réalise ses propres documentaires qu'il tourne souvent seul avec sa caméra : Amour rue de Lappe (1984), Question d'identité (1986), La Vie est immense et pleine de dangers (1996), Grands comme le monde (1999), Et la vie et Le Voyage à la mer (2002), Après, un voyage dans le Rwanda (2005) et les 7 films qui composent l'ensemble La République – Marseille en 2009.
France, 1994
1h20

Réalisation, scénario et photographie : Denis Gheerbrant
Distribution : Les Films du Paradoxe



__________


Dossier pédagogique réalisé par Nicole Montaron ici.
Critique - telerama.fr
Dossier - abc-lefrance.com
Dossier de presse
Dossier pédagogique CNC - site-image.eu
Les films de D. Gheerbrant - lesfilmsdici.fr

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques