Noces de sang
(Bodas de sangre)




Une tragédie de Federico Garcia Lorca, un immense danseur et chorégraphe : Antonio Gades, un cinéaste inspiré et passionné par la création : Carlos Saura et pour nous toute l'âme de l'Espagne. Découvrir ou redécouvrir un classique de la littérature espagnole, un grand danseur de flamenco et enfin un film fascinant où la caméra nous fait pénétrer au coeur même du "spectacle".

Un film, un ballet

Le film s'ouvre sur l'arrivée d'une troupe de danseurs, acteurs, chanteurs dans les coulisses d'un théâtre. La caméra capte, épie les comédiens : maquillage, coiffure, préparatifs pour la répétition d'un ballet, Noces de sang. Ce prélude au spectacle est une mise en condition des acteurs-danseurs mais également des spectateurs que nous sommes. La concentration des acteurs, l'échauffement des danseurs excitent notre impatience jusqu'à la représentation de Noces de sang : un mariage andalou ; le jour même de son mariage, la jeune femme qui aime et est aimée par un homme marié, Leonardo, s'enfuit avec celui-ci. Le marié les poursuit. Le séducteur et le marié s'affronteront dans un duel final, un ballet mortel. (Admirable performance des danseurs qui ont ralenti tous leurs gestes)

Noces de sang - le film - est un hymne à la danse, un hymne à la création artistique. Un film périlleux où la modestie du réalisteur nous fait oublier la prouesse de la caméra, c'est elle qui donne le rythme au film. Grâce à elle nous sommes à l'intérieur même de l'espace, la caméra fait partie intégrante des coulisses puis du ballet. Elle danse, elle virevolte, elle s'arrête.

Noces de sang
- le ballet - est un exemple exceptionnel d'une chorégraphie parfaite qui excelle dans la synthèse du flamenco, de la danse classique, de la danse moderne, en intégrant chanson (paso-doble), musique populaire et cante jondo. L'entente entre la caméra et la chorégraphie est parfaite : "Tout s'oublie pour ne plus être que le spectacle, spectacle qui donne envie de se lever, de participer, tant il oblige celui qui regarde à se fondre avec ceux qui le vivent".

Carlos Saura à propos de Noces de sang

"Faire un film avec la pièce de Lorca était impossible. J'ai fait un film sur un ballet très fidèle à Lorca. Dans le ballet il y a un côté populaire, très physique, qui le rend immédiatement perceptible. J'ai voulu suivre les danseurs en mouvement et rendre compte le plus fidèlement possible de leur effort, de leur capacité d'interprétation, de leur habileté, de leur perfection.

Le grand travail d'Antonio Gades c'est d'avoir réussi un drame élémentaire sur des passions éternelles. Il a respecté Lorca, il n'a gardé que les sentiments à l'état brut et c'est cela qui m'a donné envie de faire le film."
Espagne, 1981
1h10

Réalisation et scénario : Carlos Saura
Musique : Emilio de Diego
Chorégraphie : Antonio Gades
Interprètes : Antonio Gades, Christina Hoyos, Juan Antonio, les invités de la noce, les guitaristes, le chanteur de paso et les autres chanteurs, les danseurs du corps de ballet

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques