Le Soleil
(Solntse)


Eté 1945, le Japon est occupé par les américains. Hiro Hito décide de la reddition totale et sans condition de son pays. Il accepte aussi de renoncer à son ascendance divine.

Après Moloch (A. Hitler) puis Taurus (Lénine), jamais sorti en France, Alexandre Sokourov s'intéresse à la personnalité d'Hiro Hito. Il s'agit d'abord pour lui de montrer un homme qui, contrairement à Hitler et Lénine, ne lutte pas pour le pouvoir et n'a pas le moindre lien direct avec le peuple japonais parce qu'au Japon les empereurs ne sont que des figures emblématiques.

Pour tenter de reconstituer cette personnalité et le moment historique dont il est question, le renoncement au statut de divinité et l'acceptation d'être utilisé par les américains, Alexandre Sokourov, qui a vécu ces dix dernières années au Japon, s'est énormément documenté et a pu rencontrer, souvent confidentiellement, des gens qui ont connu intimement Hiro Hito.

Le film, esthétiquement magnifique et parfait cinématographiquement, est troublant d'abord parce qu'on découvre un homme dont on ne sait pas grand chose (on est très documenté pour ce qui concerne A. Hitler, B. Mussolini et quelques autres mais pour ce qui concerne Hiro Hito on ne sait que bien peu de choses), ensuite parce qu'on découvre quelqu'un de faible, complètement en dehors du monde mais par ailleurs extrêmement cultivé, et que l'on a un peu de mal à le croire quand on sait toutes les horreurs commises par l'armée japonaise durant cette période...

Willy Durand
Russie, 2005
1h50

Réalisation : Alexandre Sokourov
Scénario : Yury Arabov
Photographie : Alexandre Sokourov
Musique : Andrei Sigle
Interprètes : Issei Ogata, Robert Dawson, Kaori Momoi, Shiro Sano, Shinmei Tsuji, Taijiro Tamera, Georgy Pitskhelauri
Distribution : Océan Films
Critique - cineclubdecaen.com
Critique - critikat.com
Critique - filmdeculte.com
Dossier - commeaucinema.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques