Massaker




Le 14 septembre 1982, Béchir Gemayel, qui vient d'être élu à la présidence de la République du Liban, est assassiné par un membre du Parti Socialiste National Syrien. Du 16 au 18 septembre, pendant deux nuits et trois jours, les camps de « Sabra et Chatila », chefs lieux de la présence palestinienne civile, politique et militaire au Liban, quasiment encerclés par les forces israéliennes, sont mis à feu et à sang par des miliciens des Forces Libanaises. 20 ans plus tard, six participants à ce massacre qui a choqué l'opinion publique mondiale, racontent pour la première fois leurs excès meurtriers et barbares.

Le seul moyen pour les réalisateurs d'en savoir vraiment plus sur les donneurs d'ordre du massacre, sur la logistique, etc, d'obtenir des réponses aux nombreuses zones d'ombre qui entourent ce massacre, de tenter aussi de comprendre le mécanisme de la violence individuelle et collective était d'interroger les bourreaux. L'identité des bourreaux ayant accepté de témoigner n'est pas divulgué et cela a poussé les réalisateurs à mettre en place un dispositif qui s'intéresse au langage corporel qui accompagne les témoignages. Tous les éléments de mise en scène donnent aux témoignages une résonance universelle. Massaker est un film très fort et très important aussi.
Allemagne / France / Liban / Suisse, 2004
1h40

Réalisation : Monika Borgmann, Lokman Slim, Hermann Theissen
Photographie : Nina Menkes
Son : Hermann Theissen
Montage : Anne de Mo, Bernd Euscher
Musique : FM Einheit
Distribution : Zootrope Films

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques