The saddest music in the world




Canada, 1933. La dépression fait rage. A la tête d'une des plus grandes marques de bière du pays, Lady Port-Huntly, une sublime cul-de-jatte, décide d'organiser le concours de la musique la plus triste du monde. Le gagnant recevra 25 000 dollars. Des candidats du monde entier affluent alors à Winnipeg pour participer au concours, notamment Chester Kent, un producteur de Broadway ruiné, accompagné de son amie Narcissa.

Guy Maddin occupe une place à part puisque son style est tout simplement inimitable. Ces films semblent tout droit sortis des années 30 et en même temps expérimentent tout le temps. Cela génère une esthétique singulière et assez fascinante. L'histoire de The saddest music in the world est tout aussi tordue que dans ces autres films mais il s'agit surtout de burlesque et d'humour noir (on peut penser parfois à Tod Browning). Cette fois le film est interprété par deux grandes actrices, Isabella Rossellini et Maria de Medeiros, qui jouent merveilleusement bien malgré la complexité de leurs personnages. Il faut découvrir l'univers très particulier de Guy Maddin.

Willy Durand
Canada, 2003
1h40

Réalisation : Guy Maddin
Scénario : Guy Maddin et George Toles
Photographie : Luc Montpellier
Musique : Christopher Dedrick
Interprètes : Isabella Rossellini, Maria de Medeiros, Mark McKinney, Ross McMillan, Fyodor
Distribution : ED Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques