Delwende, lève-toi et marche




Cinéaste à vocation journalistique, S. Pierre Yameogo tourne dans l’espoir de faire évoluer les mentalités. Frappé par la misère, l‘illettrisme, la famine, impuissant à régler les innombrables problèmes qui l’assaillent, le peuple du Burkina Faso s’accroche aux croyances les plus insensées comme à une bouée de sauvetage. Il est plus facile de s’en remettre aux mains d’une tradition antédiluvienne que de regarder la réalité en face et de batailler contre l’inéluctable. Désireux de taper un grand coup dans cette fourmilière de cultes désuets, ravageurs pour la société en général, et pour les femmes en particulier, S. Pierre Yameogo démontre les aberrations perpétrées par ces ethnies prises à la gorge, acculées à fermer les yeux sur leurs propres incohérences.

Empruntant beaucoup au style documentaire, Delwende, lève-toi et marche suit pas à pas les errances de ces prétendues « mangeuses d’âmes » mises au banc de la société, dont certaines meurent de faim sur le bord des routes avant de pouvoir atteindre les quelques refuges citadins où on les parque en attendant qu’elles succombent. Au gré de ces déambulations un coin méconnu du voile africain se lève...

Elise Glémain
Burkina Faso, 2004
1h30

Réalisation et scénario : S. Pierre Yameogo
Photographie : Jürg Hassler
Musique : Wasis Diop
Interprètes : Blandine Yameogo, Claire Ilboudo, Célestin Zongo, Abdoulaye Komboudi, Daniel Kaboré
Distribution : Les Films du Safran

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques