Le Cuirassé Potemkine




Juin 1905. La Russie tout entière connaît une situation révolutionnaire. Sur le cuirassé Potemkine la colère couve puis éclate après l'épisode de la viande avariée. Le commandant fait châtier les protestataires qu'il place sous une bâche. "Frères sur qui tirez-vous ?", la garde désobéit au commandant, la révolte éclate, le cuirassé gagne Odessa. Le lendemain, les Odessistes rendent hommage à Vakoulintchouk, militant tué sur le bateau. En fin d'après-midi, l'armée réprime les manifestations de soutien aux mutinés dans la fameuse scène de l'escalier d'Odessa et tous ses plans magnifiques. Le cuirassé riposte, symboliquement le lion de pierre se dresse et rugit.

Après de longues discussions, les matelots du Potemkine décident d'affronter l'escadre tsariste de la mer Noire qui vient à leur rencontre. Nuit d'attente angoissée, l'escadre est en vue au petit matin, tireront-ils ? "Joignez-vous à nous" communique le Potemkine. Les équipages ennemis l'accueillent par des hourras, drapeau rouge au grand mât. Le Potemkine passe au travers de l'escadre tsariste sans essuyer un seul coup de feu.

En 1952 les réalisateurs de tous les pays désignent Le Cuirassé Potemkine comme le premier des dix meilleurs films de l'histoire du cinéma. Il obtient le même classement en 1958. Depuis lors, les critiques, les réalisateurs du monde entier ne cessent de le classer comme un des meilleurs films de tous les temps.
URSS, 1925
1h05

Réalisation et scénario : Serguei M. Eisenstein d'après un sujet original de Nina Agadjanova-Choutko et S. M. Eisenstein
Photographie : Edouard Tissé
Interprètes : Alexandre Antonov, Vladimir Barsky, Gregori Alexandrov, Mikhaïl Gomarov, M, Poltavtseva, Julia Eisenstein
Distribution : Films sans frontières

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques