La Vérité nue
(When the truth lies)




Une jeune et superbe journaliste, Karen O'Connor, doit enquêter sur la séparation d'un duo comique culte des années 60. Vince Collins était le beau gosse de l'équipe. Lanny Morris, lui, était le rigolo de service. Alors qu'ils étaient au sommet de leur art et de leur succès, une jeune femme fût retrouvée morte dans leur chambre d'hôtel, mais aucun des deux ne fût accusé, chacun possédant un alibi très sérieux. Néanmoins, ce drame mit un point final à leur carrière et à leur amitié.

On connaît le talent d'Atom Egoyan pour entrer au plus profond des âmes de ses personnages. Ici, il signe encore un exposé brillant de psychés tourmentées se mentant à elles-mêmes, ou cherchant une vérité trouble. Jouant habilement d'un montage tortueux, il nous embarque dans un jeu de massacre où l'enquête souligne constamment les paradoxes de la culture occidentale en général, et américaine en particulier. S'ajoutent des performances d'acteurs tout en variations et ambiguïtés, servant à merveille un propos dense et envoûtant, dont on n'aura de cesse de fouiller la profondeur.
Canada / USA, 2005
1h40

Réalisation et scénario : Atom Egoyan
Photographie : Paul Sarossy
Musique : Mychael Danna
Interprètes : Kevin Bacon, Colin Firth, Alison Lohman, Sonja Bennett, Rachel Blanchard, Rebecca Davis, Michael J Reynolds, Kristin Adams
Distribution : TFM Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques