Free zone




Rebecca, une Américaine d'origine juive qui vit à Jérusalem depuis quelques mois, vient de rompre avec son fiancé. Elle monte dans le taxi de Hanna, une Israélienne. Mais celle-ci doit aller en Jordanie, dans la Free Zone, sorte de no man's land du Proche orient où toutes les transactions sont possibles, récupérer une grosse somme d'argent que leur doit « l'Américain » l'associé de son mari. Rebecca la convainc de l'emmener avec elle. Quand elles arrivent dans la Free Zone, Leila, une Palestinienne, leur explique que l'Américain n'est pas là et que l'argent a disparu.

« Jusqu'à quand durera ce cycle infernal de l'oppresseur et de l'oppressé, du bourreau et de la victime, jusqu'à quand cette folie » dit la chanson, superbe, du début du film et qui nous accompagne jusqu'à la fin. Pour y répondre Amos Gitaï nous propose trois portraits de femmes le temps d'un voyage en voiture dans plusieurs pays du Proche Orient. Chacune d'entre elles portent les blessures passées, mises en scène via des surimpressions d'images magnifiques, et présentes qui marquent profondément la région et le dialogue dont elles vont être capables est porteur d'espoir pour tout le Proche Orient.

Willy Durand
Israël, 2005
1h35

Réalisation : Amos Gitaï
Scénario : Amos Gitaï, Marie Josée Sanselm
Photographie : Laurent Brunet
Interprètes : Natalie Portman, Hanna Laslo, Hiam Abbass, Carmen Maura, Uri Klausner, Makham Ouri
Distribution : Bac Films

Prix d'interprétation féminine pour Hanna Laslo – Cannes 2005

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques