Rien de personnel


La société Muller organise une réception à l'occasion du lancement d'un nouveau produit. Au cours de la soirée, on découvre qu'il s'agit en réalité d'un exercice de coaching pour les cadres de l'entreprise. Progressivement, les rumeurs sur le rachat prochain de la société vont bon train et chacun se retrouve à tenter de sauver sa place.

Ce premier film d’un jeune réalisateur français, Mathias Gokalp, a été l’une des révélations du dernier festival de Cannes. Servi par de bons acteurs, en premier lieu un inquiétant Jean-Pierre Darroussin, il est original dans son propos (la cruauté du monde de l’entreprise) comme dans sa forme (les mêmes scènes sont revues selon plusieurs points de vue). Il nous amuse et il nous instruit, à la manière d’une pièce de Brecht.

« Dans le film, les personnages s’attribuent les uns les autres les causes de leurs malheurs, mais en réalité les places sont interchangeables et le malheur ne vient pas de l’individu, mais du système dans lequel il évolue. »

« J’aimerais que ma façon de filmer ou de raconter des faits assez simples leur fasse perdre leur caractère d’évidence. Rien ne me déprime plus que le fatalisme du "c’est comme ça", "ça a toujours été comme ça", et l’aveuglement qui s’ensuit. »
(Mathias Gokalp)

Antoine Glémain
France, 2009
1h30

Réalisation : Mathias Gokalp
Scénario : Mathias Gokalp, Nadine Lamari
Photographie : Christophe Orcand
Musique : Flemming Nordkrog
Interprètes : Jean-Pierre Darroussin, Denis Podalydès, Mélanie Doutey, Zabou Breitman, Pascal Greggory, Bouli Laners
Distribution : Rezo Films
Critique - critikat.com
Critique - lemonde.fr
Critique - lentreprise.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques