Et la vie continue




Un cinéaste et son fils de douze ans, Puya, traversent en voiture le nord de l'Iran, dévasté par le tremblement de terre de juin 1990. Ils sont à la recherche de deux garçons qui étaient les personnages principaux de Où est la maison de mon ami ?, un film tourné par le cinéaste 3 ans plus tôt. Le trajet est ponctué par des rencontres, des détours et des obstacles dus à la catastrophe : décombres et restes de villages. Pour autant, il découvre aussi que malgré les victimes et les destructions la vie reprend ses droits.

Le film navigue subtilement entre documentaire et fiction et évite le spectaculaire ou le voyeurisme. Au contraire, le film montre comment la vie reste possible grâce à l’attachement à tout ce qui est susceptible de faire renaître des liens. La réparation de l’antenne de télévision pour pouvoir suivre une rencontre de foot, un jeune couple qui avance la date de leur mariage. Le film est aussi une occasion pour le cinéaste de questionner son pays et sa situation d’artiste, de la remettre en question dans ce film sans véritable narration et pourtant passionnant.

Willy Durand
Iran, 1992
1h31

Réalisation et scénario : Abbas Kiarostami
Photographie : Homayun Paevar
Musique : Concerto pour deux cors de Vivaldi
Interprètes : Farhad Kheradmand, Puya Paevar, les habitants de Roudbar et de Rostamabad
Distribution : Les Grands Films Classiques

Dossier réalisé par l'ACRIF
Dossier - abc-lefrance.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques