Fernand Deligny, à propos d'un film à faire




Dans ce documentaire, Fernand Deligny parle de l'objet de son observation : l'autisme. Il en parle comme le chercheur qu'il est, avec des approximations, des interrogations et nous en donne ainsi l'image la plus juste possible. Par touches successives, il nous fait entrer dans la troublante énigme d'un monde sans langage. Il nous met aux aguets, avec lui dans une terre inconnue.

Renaud Victor, le réalisateur, filme l'intelligence au travail, la subtilité de raisonnement d'un homme qui fait autorité et qui remet inlassablement en question ce qu'une vie de contemplation lui a appris.

Fernand Deligny est né en 1913. De 1940 à 1943, il est éducateur en pavillon des adolescents de l'asile d'Armentières. En 1943, il est chargé d'organiser la prévention de la délinquance juvénile dans la région du Nord et en 1945 il est délégué régional de « Travail et Culture ». Après 1945, il met en place les expériences successives de La Grande Cordée, des groupes marginaux d'adolescents marginaux, puis avec les enfants autistes, qui l'ont amené, après maintes pérégrinations, à créer les « réseaux » dans les Cévennes. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Pavillon 3, Les Enfants ont des oreilles, Les Détours de l 'agir, etc, mais aussi à l'origine de plusieurs films : Le Moindre geste, Ce gamin-là en 1975, Projet N en 1978 et Le Faire et l'agir en 1979.
France, 1987
1h10

Réalisation : Renaud Victor
Photographie : Richard Copans
Distribution : Documantaire sur Grand Ecran

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques