Bombon le chien
(Bombon - el perro)




Dans l'Argentine sclérosée par la crise économique, Juan Villegas, la cinquantaine, vit le drame du chômage. Ancien employé de station-service, il ne parvient pas à retrouver un emploi, et tente de subsister en vendant des couteaux faits main. Le hasard le mène alors sur le chemin d'une propriétaire terrienne qui lui offre son chien, un dogue argentin, pour remercier Juan d'avoir réparé sa voiture. Bombon attire rapidement les convoitises et l'admiration. Grâce à l'aide de Walter, préparateur canin, Juan va mener Bombon sur les podiums d'expositions et le chien ne tarde pas à remporter de nombreux prix. L'amitié entre l'animal et le maître devient alors inextinguible et se transforme en affaire de dignité.

On se souvient que dans le précédent film de Carlos Sorin, Historias minimas, un vieil homme prenait la route pour retrouver son chien. Situé dans la même région Bombon le chien est comme une suite d’Historias minimas sans que cela soit direct : de nombreux personnages et leurs histoires s’entrecroisent, la route qui parcoure la région est toute aussi présente, etc. Par contre le chien est devenu un personnage à part entière du récit et l’on ne peut que s’en réjouir tant la personnalité de ce dernier est marquante. Sans céder à la mièvrerie, ce second long métrage de Carlos Sorin est une comédie sentimentale et sociale très touchante.

Willy Durand
Argentine, 2004
1h35

Réalisation : Carlos Sorin
Scénario : Carlos Sorin, Santiago Calori, Salvador Roselli
Photographie : Hugo Colace
Musique : Nicolas Sorin
Interprètes : Juan Villegas, Walter Donado, Gregorio, Micol Estevez, Kita Ca, Pascual Condito, Claudina Fazzini
Distribution : TFM Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques