Loco 33




S'il n'est pas toujours facile de trouver dans la production sud-américaine un film d'humour, on peut dire qu'on tient avec Loco 33 une amusante comédie familiale. Il s'agit en effet de suivre les aventures rocambolesques de trois grands-pères et d'un enfant qui décident un jour de voler le fleuron national, une vieille locomotive qu'un affairiste local a décidé de vendre aux Etats-Unis. Malheureusement les autorités ne comprennent pas vraiment leur geste et décide d'envoyer à leurs trousses une escouade de policiers.

Tous les ingrédients sont là pour faire passer un bon moment : les acteurs (tous réputés) sont parfaits, la course poursuite est rondement menée et les paysages traversés somptueux. Le film est d'autant plus attachant que le voyage devient, pour chacun des personnages, l'occasion de s'interroger sur ses amours, ses mensonges, sa santé, bref de faire le point sur sa vie.

On peut alors voir également Loco 33 comme le premier film uruguayen altermondialiste puisque le réalisateur critique à sa façon le libéralisme sauvage. En cherchant à cacher la locomotive au fin fond du pays, les papys ne défendent-ils pas un peu leurs cultures, et, en s'opposant à ceux qui vendent le patrimoine, ne sauvent-ils pas un peu de leur âme ? On se dit alors : ce "petit film", venu de nulle part, vaut décidement beaucoup plus que certaines grosses machineries hollywoodiennes.

Yannick Lemarié
Uruguay, 2003
1h33

Réalisation : Diego Arsuaga
Scénario : Diego Arsuaga, Beda Docampo Feijoo
Photographie : Hans Burmann
Musique : Hugo Jasa
Interprètes : Federico Luppi, Hector Alteiro, José Soriano, Gaston Pauls, Eduardo Miglionico, Elisa Contreras, Jenny Goldstein
Distribution : Vision Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques