Manu Di Bango, silences




Le célèbre saxophoniste Manu Dibango revient dans son Cameroun natal et nous raconte son histoire - somme toute, l’histoire d’un colonisé heureux. La caméra de Béatrice Soulé nous restitue avec bonheur les souvenirs d’enfance de Manu, la douceur du village, et la présence bienveillante de la tribu autour des premières années, avant le départ en Métropole.

Puis la réalisatrice se fait complice du musicien pour mettre en perspective son parcours musical et le parcours colonial de son pays grâce à quelques documents historiques significatifs. La lucidité de Manu, conscient d’avoir été protégé par son talent ne s’accompagne d’aucun commentaire. Toute la subtilité africaine s’exprime dans les silences éloquents du musicien comme elle s’exprime dans la simplicité sophistiquée de sa musique que nous avons plaisir à entendre tout au long du film.
France, 1990
1h

Réalisation : Béatrice Soulé
Photographie : Eric Millot
Montage : Béatrice Soulé assistée de Julie Soland
Distribution : Documentaire sur Grand Ecran Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques