Last days




Comme son titre l’indique Last days retrace les derniers jours de Blake que l’on voit au début du film errer dans une forêt comme un animal, chantonnant et maugréant des textes souvent inaudibles. Lorsqu’il rentre chez-lui, une maison immense qui semble abandonnée à elle-même au milieu de la forêt, c’est pour se replier encore plus sur lui-même. Evitant les autres membres de son groupe de rock, la vie semble l’abandonner petit à petit.

La réalisation de Last days n’est pas sans rappeler celle d’Elephant. La structure est sensiblement la même. Gus Van Sant mélange la chronologie afin de tenter une reconstitution sous forme de fiction des derniers jours qui ont précédé le suicide du chanteur du groupe Nirvana, Kurt Cobain. La force de ce dispositif parfaitement maîtrisé nous permet au sein d’un temps figé de réunir tout un ensemble de facteurs qui, s’ils n’expliquent rien en tant que tels, rendent compte de la dimension du personnage, magistralement interprété par Michael Pitt, de ses fantômes et de tout ce qui fait qu’il en est là.

Le film épouse parfaitement la fatigue, la douleur et la torpeur du personnage. L’ensemble est accompagné d’une bande son magistralement orchestrée sans le moindre morceau du groupe. Le film échappe au film pour fans pour nous dire beaucoup plus ce que peut être l’épuisement d’un homme au bout du rouleau. C’est magnifique.

Willy Durand
USA, 2005
1h35

Réalisation et scénario : Gus Van Sant
Photographie : Harris Savides
Interprètes : Michael Pitt, Lukas Haas, Asia Argento, Scott Green, Kim Gordon, Harmony Korine
Distribution : MK2 Diffusion

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques