Shizo
(Schizo)




Mustafa, quinze ans, est surnommé Shizo. Personne ne croit en son avenir. Il est chargé par le petit ami de sa mère d'embaucher des boxeurs pour des matchs illégaux. Mais sa vie bascule lorsque le jeune boxeur qu'il vient de recruter est mortellement blessé au cours d'un combat. Celui-ci confie à Shizo l'argent qu'il vient de gagner en lui demandant de l'apporter à sa femme et à son jeune fils.
Shizo s'acquitte de sa mission mais tombe amoureux de la jeune femme. A présent, il sait pour qui il doit gagner de l'argent, quelqu'en soit le prix.

Ce premier film est une révélation. Le Kazakhstan est un jeune pays, comme le personnage du film, déréglé, abandonné aussi (comme ses paysages extravagants tels des météorites). Cet aspect du film, son versant réaliste est enrichi constamment par l'épaisseur des personnages. Certes le personnage de Shizo, central, est atteint d'une maladie mentale, mais tous les personnages du film nous semblent porteurs de cette maladie : une singularité empreinte d'une douce excentricité qui renvoie à l'univers de Kusturica.
Kazakhstan, 2004
1h45

Réalisation : Guka Omarova
Scénario : Guka Omarova, Sergueï Bodrov
Photographie : Kydraliev Hasanbek
Musique : Sig
Interprètes : Olzahs Nusupbaev, Olga Landina, Gulnara Jeralieva, Eduard Tabyshev, Kanagat Nurtay, Bakhytbek Baimuhanbetov
Distribution : Zootrope Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques