La Blessure




Blandine est blessée sur le tarmac de Roissy lors d’un retour à l’avion où un groupe d’Africains résiste à l’embarquement. Bien qu’elle soit sur le sol français, sa blessure, sa présence, son être sont niés par la Police Aux Frontières à qui elle demande l’asile. La France est sourde. La France n’est plus une terre d’accueil. Mais une terre butée qui expulse, blesse, et humilie.

Réfugiée dans un squat aux fenêtres murées, auprès de son mari Papi qui la soigne, Moktar qui a peur de sortir dans la rue, Steve qui ne se fait plus d’illusions, Fanny et Kary qui vendent leurs corps pour pouvoir dormir sous un toit, Blandine plonge dans le silence...

Nicolas Klotz nous plonge dans le quotidien des sans-papiers, nous montre leur souffrance, les traitements et les humiliations qu'ils subissent. Le film, extrêmement documenté, est interprété par des personnes dont l’histoire est très proche de celle construite par le réalisateur, tourné sans effets superflus, en plans fixes et à un point tel qu’on ne sait plus trop où est la frontière entre fiction et documentaire. Peu importe. Ce qui est certain, c'est que son auteur nous offre un film politique et engagé d'une rare qualité.
France, 2004
2h40

Réalisation : Nicolas Klotz
Scénario : Elisabeth Perceval
Photographie : Hélène Louvart
Musique : Joy Division
Interprètes : Noëlla Mossaba, Adama Doumbia, Matty Djambo, Ousman Diallo, Mamoudou Koundio
Distribution : Shellac

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques