Avanim




Michale est une jeune israélienne d’une trentaine d’années. Elle travaille avec son père dans un cabinet comptable de Tel-Aviv qui a notamment pour clients d’importantes institutions religieuses. Michale trompe son mari depuis plusieurs mois. Son quotidien se partage entre son enfant, son époux, son travail et son amant. Le jour où elle apprend la mort tragique de ce dernier, sa vie bascule.

Choquée par la mort de son amant, Michale prend en même temps conscience qu'elle ne peut partager sa douleur avec personne. Sa liaison étant secrète, elle n'existait pas. Cette prise de conscience l'amène à engager un combat pour elle-même : vivre sa vie au grand jour, ne plus se réfugier dans le mensonge, en finir avec un univers hypocrite que ce soit celui de sa vie familiale, professionnelle. Cette hypocrisie concerne même l'ensemble de la société israélienne.

Quatrième long métrage de Raphaël Nadjari (Apartment #5c, I'm Josh Polonski's brother et The Shade), Avanim est le premier qu'il tourne en Israël, à Tel Aviv, et sans doute une étape majeure dans son parcours artistique puisque tous ses films précédents ont été tournés à New York. Ce passage par Israël est réussi puisqu'au travers de cette histoire tragique, le réalisateur réussit en toile de fond un portrait très précis de la société israélienne telle qu'il a pu l'expérimenter au quotidien. Il est parfaitement servi pour cela par Asi Levi, qui interprète le rôle de Michale.

Willy Durand
Israël / France, 2004
1h50

Réallisation & scénario : Raphaël Nadjari
Photographie : Laurent Brunet
Musique : Nathaniel Mechaly
Interprètes : Asi Levi, Uri Gabriel, Florence Bloch, Shaul Mizrahi, Danny Steg, Gabi Amrani-Gur, Eli Eltonyo
Distribution : Sophie Dulac Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques