Prendre femme




Haïfa, Israël, Juin 1979. L'histoire se déroule durant les trois jours qui précèdent le début du Shabbat. Une fois encore, Viviane est sur le point de quitter Eliahou, son époux, juif marocain comme elle. Ils sont mariés depuis 20 ans, ont eu quatre enfants, mais ils sont devenus des étrangers l'un pour l'autre. Eliahou s'est enfermé dans les traditions religieuses au point de négliger leur couple tandis que Viviane, fatiguée qu'on lui dénie ses rêves et ses droits, a soif de liberté. Elle est à bout. Albert, un homme qu'elle a aimé dans le passé, ressurgit dans sa vie et lui propose de partir avec lui pour tout recommencer.

Premier film écrit et réalisé par Ronit et Shlomi Elkabetz. L'histoire se déroule quasiment en huis-clos et en trois langues qui s'enchaînent parfois dans la même phrase. Le climat est oppressant, la crise de nerfs guette en permanence les personnages, qui passent leur temps à jeter de l'huile sur le feu. Situations éprouvantes mais salutaires : on est soufflé par tant de précision dans la mise en scène et l'écriture. Ce film, largement autobiographique, décrit avec justesse la cruauté mentale d'un couple déchiré entre traditions religieuses et modernisme.
Israël, 2004
1h35

Réalisation et scénario : Ronit Elkabetz et Shlomi Elkabetz
Photographie : Yaron Scharf
Musique : Michel Korb
Interprètes : Ronit Elkabetz, Simon Abkarian, Gilbert Melki
Distribution : Sophie Dulac Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques