Satyricon




Dans l'Italie de l'Antiquité, deux jeunes étudiants, Encolpe et Ascylte, vont d'aventures en aventures, guidés par leur instinct de jouissance. Pour commencer, ils se disputent les faveurs d'un adolescent vaguement pervers, Giton, qu'Ascylte a vendu à une troupe théâtrale. Encolpe, éconduit et humilié, va trouver son ami le vieux poète Eumolpe qui l'entraîne à un monumental festin qu'offre Trimalcion, un nouveau riche orgueilleux et cruel. Encolpe, Ascylte et Giton se retrouvent ensuite dans les cales d'un navire, prisonniers d'un notable de la cour impériale, Lychas, à qui il prend la fantaisie d'épouser Encolpe.

Après que ces étranges épousailles homosexuelles soient célébrées, Lychas est capturé et décapité par un groupuscule de mercenaires. Les deux compagnons, rescapés de cette escarmouche navale, pénètrent dans une luxueuse villa dont les propriétaires viennent de se donner la mort. Dans la maison déserte, les jeunes gens découvrent une petite esclave noire en compagnie de laquelle ils passent une nuit de plaisir. Dans une grotte bizarrement décorée de fresques géantes, un enfant souffreteux et hermaphrodite repose sur une couche. Il est censé accomplir des guérisons miraculeuses. Ascylte, Encolpe et un nouveau complice s'emparent de l'enfant afin de l'exploiter à leur tour. La pauvre créature meurt de soif en plein désert. Encolpe rencontre un colosse déguisé en Minotaure qui le défie en combat singulier. Une foule en liesse assiste à la confrontation... qui se révèle être un jeu organisé par le vieux poète Eumolpe. Vaincu, Encolpe est soumis à une autre épreuve : satisfaire le désir d'une femme gourmande. C'est la fin de l'aventure...

Avec ce film, Federico Fellini déconcerte mais c'est pour notre plus grand bonheur. Satyricon est un film sublime et captivant qui se fait rare sur les écrans de cinéma. Une raison suffisante pour ne pas le rater.
Italie, 1969
2h10

Italie, 1969, 2 h 08, couleur, VO
Réalisation et scénario : Federico Fellini d'après l'oeuvre de Petrone
Photographie : Giuseppe Rotunno
Musique : Nino Rota, assisté de Ilhan Mimaroglu, Tod Dockstader et Andrew Rudin
Interprètes : Martin Potter, Hiram Keller, Max Born, Magali Noël, Fanfulla, Salvo Randonne, Alain Cuny, Capucine
Distribution : Connaissance du cinéma

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques