Il dono
(Le Don)




La campagne se meurt. Sous la formule un peu facile, se cache une réalité que le beau film de Michelangelo Frammartino tente de saisir. Caulina est un petit village de Calabre, en Italie. Les commerçants n'y accueillent que quelques clients courbés par les ans ; le temps paraît suspendu et les adolescents n'ont rien d'autre à faire qu'à capter des images pornographiques sur internet à moins qu'on leur demande d'enterrer un chien crevé ou des poules égorgées par un renard. La religion elle-même paraît surannée, réduite au rite mystérieux de la purification.
Au milieu de ce désert : un vieil homme et une jeune fille. Lui, solitaire, perdu dans une vie qu'il ne reconnaît plus, elle, condamnée à offrir son corps à des automobilistes de passage. Or dans ce monde a priori sordide, une relation s'établit entre les deux au point que l'un éprouve le besoin de faire un don à l'autre.

Si le cinéaste a choisi comme titre Il dono, c'est pour rappeler que le don s'oppose à l'échange car on ne demande rien. Le don est un simple cadeau, un désir d'offrir sans rien attendre en retour.
Il dono dit tout cela sans fioriture mais avec une justesse de ton qui ne laisse pas le spectateur indifférent et qu'il convient ici de saluer.

Yannick Lemarié
Italie, 2004
1h20

Réalisation et scénario : Michelangelo Frammartino
Photographie : Mario Miccoli
Interprètes : Angelo Frammartino, Gabriella Maiolo
Distribution : Pierre Grise Distribution

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques