Les Petites vieilles
(Staroukhi)




Quelque part en Russie, un petit village. Une des vieilles femmes qui peuplent encore ce village vient de mourir. Prévenu, son fils, comédien à Moscou, vient faire un séjour dans le village mais repart très vite. Les petites vieilles sont laissées à elles-mêmes et ne reçoivent que la visite d'un militaire pour lequel elles ont de la sympathie parce qu'il leur donne quelques coups de main (comme faire exploser une maison abandonnée afin de récupérer le bois pour le chauffage). Puis un jour c'est une famille de réfugiés Ouzbeks qui s'installe dans une des maisons abandonnées. Face à ces musulmans qui ne parlent pas leur langue, les vieilles femmes orthodoxes ne savent pas comment réagir. Le rejet commande d'abord avant de laisser place à la cusiosité et à l'opportunité qui surgit de faire revivre le village.

Grand prix du dernier festival Premiers plans d'Angers, ce film est jubilatoire. Les petites vieilles sont des personnages ayant beaucoup de caractère, pas commodes et même verbalement très méchantes (« s'il y avait moins de connards, on vivrait tous comme des Tsars »). Mais ces aspects négatifs cachent au fond une vraie générosité due pour l'essentiel à leur envie de voir leur village recouvrer sa vie d'antan. Elles aspirent au fond à la joie et ne vont pas manquer de saisir la seule occasion qui s'offre à elles : l'arrivée soudaine d'une famille culturellement bien différente.

Willy Durand
Russie, 2004
1h40

Réalisation et scénario : Guennadi Sidorov
Photographie : Anatoli Petriga
Musique : Andrei Khudyakov
Interprètes : Valentina Berezutskaya, Tamara Klimova, Anastasia Lyubimova, Zoya Norkina, Galina Smirnova, Bronislava Zakharova, Anastasia Lubimova, Nina Kornilova
Distribution : Arkéion Films

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques