Still walking
(Aruitemo, Aruitemo)


Ryôta vient de se marier avec Yukari. Elle est veuve et a un enfant issu d'un précédent mariage. Tous les trois se rendent dans la maison familiale des parents de Ryôta afin de commémorer la mort tragique du frère aîné de la famille.

Ryôta retrouve sa soeur qui est accompagné de son mari et de son fils. Cette dernière envisage sérieusement de s'installer avec toute sa famille chez ses parents. Ryôta est très mal à l'aise car ses rapports avec son père ont toujours été très difficiles. Au moment où il leur rend visite il n'a toujours pas retrouvé un emploi mais il leur fait croire le contraire. Ce moment familial pourrait être de ceux qui permettent de se parler enfin sincèrement mais la disparition tragique du frère aîné pèse très lourd sur les relations familiales.

A nouveau Kore-eda Hirokazu (After life, Nobody knows) explore son thème de prédilection : la disparition. L'action se déroule l'été et malgré les tensions une sensation de douceur et de poésie domine le film ce qui fait de ce dernier un moment étrangement beau et apaisant. Un film aussi très simplement touchant.

Willy Durand
Japon, 2008
1h55

Réalisation et scénario : Kore-Eda Hirokazu
Photographie : Yutaka Yamazaki
Musique : Gontiti
Interprètes : Hiroshi Abe, Yoshio Harada, Kirin Kiki, Yui Natsukawa, You, Kazuya Takahashi, Shohei Tanaka, Ryôga Hayashi, Haruko Kato
Distribution : Pyramide Distribution
Critique - arte.tv
Critique - critikat.com
Critique - lemonde.fr
Dossier - commeaucinema.com

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques