Tokyo Sonata


Une famille japonaise ordinaire à Tokyo. Le père, licencié du jour au lendemain, choisit de cacher sa situation à sa famille. Il préfère en effet mentir, plutôt que de perdre la face aux yeux de ceux qui sont pourtant ses proches.

En même temps que le père fait l'expérience du chômage, la cellule familiale se fragilise peu à peu sous nos yeux, jusqu'à un renouveau symbolisé par une dernière séquence magnifique.

À travers le portrait de cette famille au bord de la rupture, Tokyo Sonata propose une radiographie ironique d’une société japonaise en crise. Cette chronique marque un virage dans la filmographie de son réalisateur, Kiyoshi Kurosawa, habitué des films peuplés de fantômes et d'étranges mystères (Cure, Charisma, Kaïro, Jelly Fish...). Toutefois, tout en se situant dans une vaine réaliste et sensible, ce film laisse poindre ça et là quelques signes de fantastique (faisceaux lumineux irréels ; marée humaine engloutissant Kurosu, et autres événements étranges ayant valeur de métaphores...) et d'humour. L'ensemble interroge les valeurs d'une société moderne et procure de grands plaisirs de cinéma.

Armelle Pain
Japon, 2008
2h

Réalisation : Kiyoshi Kurosawa
Scénario : Max Mannix, Kiyoshi Kurosawa, Sachiko Tanaka
Photographie : Kiko Ashizawa
Musique : Kazumasa Hashimoto
Interprètes : Teruyuki Kagawa, Haruka Igaw, Yu Koyanagi, Kai Inowaki, Kyoko Koizumi, Koji Yakusho
Distribution : ARP Sélection
Critique - lesinrocks.com
Dossier - commeaucinema.com
Site du film (Japon)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques