Au diable Staline, vive les mariés !


En Roumanie, une équipe de reporters spécialisés dans le paranormal décident de mener l’enquête sur un village en ruine où des femmes seules se réunissent mystérieusement.

Plusieurs dizaines d’années auparavant, en 1953, le petit village est plein de vie. Les hommes se retrouvent au café et ne ratent jamais une occasion de se battre. Dans le village, il y a bien un représentant du régime communiste et même des militaires russes, mais ils ne sont pas vraiment pris au sérieux par la population locale. Le jeune Iancu est un coureur de jupons qui s’est entichée de Fira. Leurs parents s’opposent bruyamment jusqu’au moment où Iancu annonce qu’il désire épouser son amie...

Le réalisateur nous entraine dans cette vie simple d’un village roumain en 1953. Bien que ce soit son premier film, Horatiu Malaele est un artiste reconnu en Roumanie en tant que comédien, metteur en scène de théâtre ou encore caricaturiste. On le sent ainsi plutôt à l’aise avec la caméra comme le montre l’arrivée du cirque, un joli moment de poésie qui rappelle étrangement Big Fish de Tim Burton.
Roumanie, 2008
1h30

Réalisation : Horatiu Malaele, Vlad Paunescu
Scénario : Adrian Lustig, Horatiu Malaele
Photographie : Vivi Dragan Vasile
Musique : Alexandru Andries
Interprètes : Alexandru Potocean, Meda Andrea Victor, Luminita Gherghiu, Vasile Albinet, Grigore Aschie, Valentin Teodosiu
Distribution : Bac Films
Dossier - commeaucinema.com
Site du distributeur
Site du film (Roumanie)

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques