Nature morte
(Tabiate bijan)




L’univers d’un vieux garde-barrière s’effondre lorsque, mis à la retraite après trente ans de service, il doit quitter sa maison. Aucun pathos, aucune démonstration, à peine une narration. C’est simple et poignant.
Le film d’un grand styliste, qui est entré dans un long exil après avoir été couvert d’honneurs au festival de Berlin en 1974. Saless est mort aux Etats-Unis en 1998.

« Depuis que je fais des films, je n’ai jamais ressenti être Iranien. Mais ce qui m’a tout donné, et qui a été mon foyer, ma femme, mon père, ma mère, mes enfants, ma vie, a été de faire des films. » (Sohrab Shahid Saless)

Antoine Glémain
Iran, 1974
1h35

Réalisation et scénario : Sohrab Shahid Saless
Photographie : Houshang Baharlou
Interprètes : Zadour Bonyadi, Mohammad Kani, Hibibollah Safarian
La place de Sohrab Shahid Saless dans l'histoire du cinéma iranien, par Hormuz Kéy - mag.gooya.com (revue Euroorient)
Sohrab Shahid-Saless - en.wikipedia.org

accueil - programmations - festival reflets du cinéma - éducation au cinéma - autres projets - liens - infos pratiques